Ils ont soutenu Christian Vanneste

Nous souhaitons relayer ici, toutes les marques de soutien à Christian Vanneste, qu’ils soient des soutiens politiques, des soutiens intellectuels ou historiques, ou encore journalistiques, sans distinction de couleur politique.

Eric Zemmour, journaliste-chroniqueur, sur RTL

Au sujet des adversaires de Christian Vanneste : « C’est l’alliance des ignorants et des lâches »

Sur la déportation d’homosexuels : « Jamais les homosexuels français ont été envoyés dans des camps de concentration pour leur orientation sexuelle. En Allemagne, si. En France, non. »

« Rappeler ces faits ne participent d’aucune haine des homosexuels, mais simplement de la réalité historique qui est plus complexe que l’imagerie de la propagande. »

Denis Tillinac, journaliste :

Cher Ami,

Votre mot m’a fait plaisir. Merci. J’ai suivi « l’affaire Vanneste » et je vais l’évoquer dans le prochain numéro de Valeurs Actuelles. C’est un nouveau procès en sorcellerie. Ne vous résignez pas ! Représentez vous, nous serons quelques-uns (Rioufol, etc) à vous soutenir.

Avec mon très amical souvenir.

Robert Ménard, journaliste, sur son blog :

« Rien ne saurait justifier pareille mise à mort. Christian Vanneste a dit la vérité. Cette vérité, ses procureurs ne veulent pas l’entendre. »

 

 

 

 

Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse : « Vanneste a raison »

(Article du Nouvel Observateur)

 

 

 

 

Serge Klarsfeld (Lionel Urman - Sipa)

Serge Klarsfeld, avocat de la cause des déportés en France, sur « Nouvelles de France »

Interview complète par Nouvelles de France :

Serge Klarsfeld, une polémique est survenue suite à une déclaration de Christian Vanneste selon laquelle il n’y a pas eu de déportation d’homosexuels de France. Qu’en pensez-vous ?

De France, il n’y a pas eu de déportation d’homosexuels. Un déporté homosexuel a bien témoigné, mais il est parti d’Alsace, territoire qui se trouvait régit par les lois allemandes.

Des homosexuels ont-ils été déportés pendant la Seconde guerre mondiale ?

En Allemagne oui, mais pas en France. Les lois allemandes n’ont pas été étendues à d’autres pays. Il n’a jamais été question de déporter des homosexuels français. Je n’ai jamais entendu dire que l’on arrêtait des gens parce qu’ils étaient homosexuels.

Les personnes homosexuelles qui ont pu être arrêtées en France ne l’ont pas été en raison de leur homosexualité. Il y a certainement eu des homosexuels déportés mais pour d’autres raisons. Cela pouvait être pour non-respect du couvre-feu ou pour fait de résistance ou tout simplement des condamnés de droit commun.

S’il n’y a pas eu d’homosexuels déportés en France en raison de leur homosexualité, qu’est-ce qui pousse les lobbies homosexuels à vouloir l’imposer comme une vérité ?

Les homosexuels ont été victimes des nazis en Allemagne, peut-être imaginent-ils que cela correspondait aux prémisses de ce qui les attendait ailleurs. Ainsi ils élargissent la déportation des homosexuels alors qu’elle n’a touché que le Reich. Pour ma part je n’ai jamais vu un document faisant état de la déportation d’homosexuels en France.

Voyez-vous là une instrumentalisation du drame concentrationnaire ?

S’ils disent que la déportation d’homosexuels a eu lieu ailleurs que dans le Reich et notamment en France, soit ils se trompent de bonne foi, soit ils trompent de mauvaise foi.

On ne peut absolument pas comparer ce type de déportation avec la déportation des Juifs. La question qui est intéressante, c’est de savoir comment et pourquoi en Allemagne, alors que des nazis étaient homosexuels, on arrêtait des homosexuels.

Vous soutenez donc Christian Vanneste lorsqu’il affirme qu’en « Allemagne, il y a eu une répression des homosexuels et la déportation qui a conduit à peu près à 30.000 déportés. Et il n’y en a pas eu ailleurs (…) Il n’y a pas eu de déportation homosexuelle en France » ?

Oui absolument parce que c’est la vérité. Ceux qui soutiennent qu’il y a eu une déportation diront qu’il y en a eu 2 ou 3 mais en Alsace ! Or, l’Alsace était considérée comme allemande à l’époque !

Vous paraît-il justifié de demander l’exclusion de Christian Vanneste de l’UMP pour ces propos ?

Demander son exclusion de l’UMP pour ce motif me paraît tout à fait ridicule car ce qu’il a dit n’est pas inexact ! C’est la vérité qui m’intéresse et je dirais cela à tous les médias, qu’ils soient de gauche ou de droite.

Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes, sur « Nouvelles de France »

Lionnel Luca, comment réagissez-vous aux propos de Christian Vanneste sur la déportation des homosexuels en France ?

Luca : Je pense que les ignorants s’emballent…

Christian Vanneste sera-t-il exclu de l’UMP ?

Luca : Hors de question. Il ne faut pas que l’on cède à aucun terrorisme intellectuel. On peut toutefois espérer que Serge Klarsfeld, qui a donné raison à Christian Vanneste, fera réfléchir les ignorants. C’est d’ailleurs l’ignorance qui est mère de tous les terrorismes intellectuels.

.

Ivan Rioufol, journaliste-chroniqueur, sur RTL

« Cette une affaire particulièrement honteuse […] Qu’est-ce qui est honteux ? C’est de sanctionner quelqu’un qui a dit une vérité historique. Qu’on prenne cette affaire par un bout ou par un autre.  Vanneste a eu raison, il n’y a rien de choquant à cela. »

.

Jacques Myard, député des Yvelines, sur « Nouvelles de France »

« Christian Vanneste ne mérite pas ce lynchage médiatique »

« Il défend un fait historique tel qu’il l’a étudié »

« Il remet les pendules à l’heure et défend la vérité historique »

.

Gille-William Goldnadel, avocat et écrivain, sur Nouvelles de France

Au sujet de la possible exclusion de Vanneste : « Cela ne me paraît pas justifier une exclusion de l’UMP »

.

Pascal Cobert, avocat et ancien membre de la LDH, sur son blog :

« Donc, Christain Vanneste ne conteste pas la déportation de milliers d’homosexuels en Allemagne. Il précise simplement qu’en France, en dehors de l’Alsace Moselle sous régime de droit allemand, il n’y pas eu de déportation homosexuelle. C’est grave ? Il évoque alors la « légende de la déportation des homosexuels », et on ne retient que cette expression. «