Le comité de soutien

 

Comité Christian Vanneste

« Les Jeunes avec Vanneste »

————————————————————————————

Le comité de soutien de ceux qui défendent la liberté d’expression, le débat démocratique et la recherche de vérité historique

 

Christian Vanneste est député du Nord. A de nombreuses reprises tout au long de son mandat parlementaire, et suite à des prises de positions de sa part notamment sur l’homosexualité, il s’est vu  traîné honteusement dans la boue et lynché sur la place médiatique d’une manière tout à fait injuste.

Dans ces derniers propos sur la déportation des homosexuels ne traitant que du seul fait historique, Christian Vanneste a été taxé d’homophobie par de très nombreux politiques, arbitrairement condamné par le tribunal médiatique, alors même que ses propos n’ont aucun caractère diffamatoire, et que les faits historiques donnent raison à Christian Vanneste. L’amalgame qui est effectué entre l’évocation de faits historiques sur les homosexuels et une manifestation d’homophobie est proprement scandaleux.

Malgré cela, Christian Vanneste s’est vu lâché par sa propre famille politique, lui ayant retiré son investiture pour les prochaines élections législatives, et risque d’être, mercredi 22 février, exclu de son parti.

Le comité de soutien moral et politique à Christian Vanneste se doit d’être incarné en premier lieu par la jeunesse qui refuse les foudres du politiquement correct qui s’abattent sur toutes les personnalités publiques, intellectuelles ou politiques à la moindre occasion qui leur est donnée.

C’est pourquoi, le comité de soutien « Les Jeunes avec Vanneste » affirme :

=> Qu’il ne revient qu’aux seuls historiens de juger la véracité de faits historiques, dans une atmosphère sereine de débat démocratique et contradictoire. Le jugement de l’histoire par les politiques est une ingérence malsaine que nous refusons.

=> Qu’il relève de la liberté d’expression, droit fondamental de la République, de chacun des français de révéler ou prendre position sur des faits historiques qui, naturellement, sont sujets à débat entre les historiens.

=> Que l’instrumentalisation de l’Histoire par des politiques ou par des médias n’est ni raisonnable, ni responsable ni démocratique. Elle constitue simplement une ingérence très dommageable pour l’histoire ainsi que vis-à-vis du devoir de mémoire.

Nous apportons donc un soutien sans faille à Christian Vanneste dans le lynchage politique et médiatique injuste qu’il subit actuellement.